‘‘Je photographie ce que je ne souhaite pas peindre et je peins ce que je ne peux pas photographier.’’

Man Ray
Cliquer sur l’image pour commencer le voyage

‘‘Le voir précède le mot.’’

John Berger

Dialogue d’artistes est né de la rencontre d’un père et son fils. A travers leurs sensibilités différentes, ils osent une rencontre originale, à leur façon et sans gêne. Alternant réponses photographie à peinture et peinture à photographie, ce dialogue qui pousse l’un et l’autre dans ses retranchements, dans ses infériorités, dans ses audaces et ses découvertes.
La peinture de Zen est haute en couleurs car mes couleurs expriment mes émotions. Moins le mouvement est délié, plus les couleurs existent. Peindre est avant tout une recherche de plénitude, d’expression d’un corps encastré dans une raideur douloureuse mais qui cherche à inviter l’autre à la rencontre. Rencontre bucolique, chaotique, virevoltante, timide ou effacée. Zen exprime le verbe au travers de ses mains ensevelies sous la peinture Avec des mouvements qui sont les siens. On ne peut imaginer ce corps meurtri qui donne autant de lumière à sa toile. La maitrise des couleurs prédomine sur les aléas du geste. Elles envahissent la toile par jet, par doigté pour qu’au dernier moment, sur l’effet écrasant des couleurs, surgisse la touche finale qui va donner l’effet éclatant.
Bdm lui est étonnant dans sa réponse photographique à la peinture de Zen. Il regarde inlassablement cette peinture qu’il poste devant lui: accrochée, déplacée pour observance sur plusieurs angles. Il semble, virtuellement, prendre en photo cette peinture pour se l’approprier. Il y observe la lumière, les couleurs, les formes, l’instant et se lance dans des recherches photographiques. Au cours de ses nombreux voyages, il se remémore des prises de vue qui pourraient ressembler à cette peinture, ou au détours d’un trajet, il se pose et s’essaie dans une prise et clic clac, l’affaire est dans le sac.
C’est grâce au toucher de l’un, au regard de l’autre, que jaillissent leurs émotions.
MH – Femme et Maman

Pour ce dialogue, des règles ont été établies. Chacun, à son tour, propose une image à laquelle l’autre doit répondre. Il a tout le temps qu’il désire pour ce faire. Une fois le dyptique terminé, l’initiateur lui donne son titre. Les dyptiques sont présentés de telle sorte que l’image de droite (ou du bas) est la réponse à celle de gauche (ou du haut).